Évènements :


2021

Le pari de la commune

Hommage à l'héritage de la Commune de Paris,
République sociale de 72 jours
entre le 18 mars et le 28 mai 1871

Sur une idée originale de Gabriel Debray d’après des témoignages de certains acteurs de la Commune de Paris

Mise en scène : Gabriel Debray & Cathie Couronne
Interprétation : Christophe Auzolles, Xavier Béja, Nina Cruveiller, Chantal Pétillot, Cyril Levi-Provençal, Michèle Taïeb et Vincent Viotti
Chant : Claire Chiabaï
Musique : Nicolas Cambon & The Improbubble Bang, Gabi Levasseur - accordéon
Avec la participation de Thierry Dubreuil (Le Photographe), Niaouli Auzolles/Olivier N’Cho (Les Crieurs de journaux)
Costumes : Roméo Pierre François
Scénographie : Eloi Miehe - Christine Peter - Atelier de la voûte
Affiches, tracts et bannières : Patrick Pinon
Effets spéciaux : Jean - François Lemaire Pyrofolie's
Régie Générale : Félicia Delcroix
Sonorisation : Thomas Bonnel
Attachée de presse : Barbara Augier
Administration, médiation, communication : Marion Pieuchard

LE PARI DE LA COMMUNE

Dans ce spectacle de rue, devant une barricade, trois tableaux vivants feront revivre la mémoire enfouie de notre pays, ce legs que nous laissent ceux qui se sont battus par leurs actes pour défendre leurs idées. 

Cet engagement a marqué l’histoire de notre pays où ces 72 jours ont été les ferments d’idées et de luttes durant 150 ans. Au 17 rue de la Fontaine au Roi les parisien.ne.s découvriront les aspirations, les idées qui participent de l’histoire sociale et politique de notre pays*.

Cette représentation aura lieu 150 ans après le dernier jour des combats lors de la semaine sanglante, le vendredi 28 mai 2021 sur les lieux de la dernière barricade dans le 11e arrondissement.

* Certaines de ces revendications, comme l’égalité salariale homme- femme, sont toujours d’actualité !

Vous pourrez nous soutenir pendant 72 jours du 18 mars au 28 mai sur le site HelloAsso :

Propulsé par HelloAsso

 

Dans le cadre des commémorations des 150 ans de La Commune de Paris
Une coproduction Art’R – Lieu de fabrique itinérant pour les arts de la rue à Paris et en Ile de France & Pyrofolie's - au service des effets spéciaux
Avec le soutien de la Ville de Paris, Cabinet Mémoire et Monde Combattant  et de la Mairie du 11e

En partenariat avec Collectif Costume, le F.A.R. - Créatis

Remerciements : Musée Paul Eluard de Saint Denis, ressources documentaires, Fabrice Mendy, catering

 

Vendredi 28 mai 2021 à 19h
Au 17 rue de la Fontaine au Roi (au croisement de la rue de la Pierre - Levée)


« Poètes d’ici & d’ailleurs »
Le Printemps des Poètes

 

Le Local participe à la manifestation nationale Le Printemps des Poètes avec l’évènement annuel «Poètes d’ici et d’ailleurs». Une occasion de faire se rencontrer les publics divers accueillis au Local : participants des ateliers, des actions culturelles menées, artistes de l’association Ombre en lumière, Poètes associés de longue date, habitants et habitantes du quartier. Dans une belle prise de risque partagée, tous viennent lire, dire et entendre des poèmes d’ici et d’ailleurs. Tous participent à ce croisement des publics qui est l’un des objectifs majeurs de l’association Ombre en Lumière.

 

 


«Insurrection poétique à Belleville!»

Samedi 21 mars 2015 – 16h30-19h30
Place Sainte Marthe – 16h30
Esplanade Roger Linet – 18h30

 

L’association Ombre en lumière organise le 21 mars 2015 « Insurrection poétique à Belleville !» une déambulation où se croiseront chant, danse et parole poétique. Dans l’espace public et sous la forme de différents gestes poétiques et artistiques, chaque artiste d’Ombre en Lumière avec sa pratique mènera un espace d’expression :

  • Installation plastique nomade construite par PP (Patrick Pinon, plasticien),
  • espace chorégraphique de danse contemporaine composé de professionnels et d’amateurs de l’atelier danse guidés par Claire de Monclin,
  • espace musical et chanté avec la chorale des Voisins du dessous guidée par Ariane Goignard,
  • espace de paroles où la poésie elle-même est dite par la brigade des Poètes composée d’auteurs liés à l’association et de participants aux ateliers menés par Gabriel Debray.

Ces quatre univers sont en interaction, les uns avec les autres et avec le public. L’expression poétique circule, prend une forme dansée, chantée, parlée. Cette déambulation a pour volonté de suspendre le rythme du quotidien et d’inviter les habitants et les passants des 10ème et 11ème arrondissements à se saisir d ‘une proposition artistique.

Une forme poétique inattendue s’invente au sein d’un espace public, le temps d’une rencontre avec le spectacle vivant, la poésie.

L’association Ombre en Lumière souhaite montrer par ce geste artistique que la culture est à la portée de tous. À la fois spectateur et acteur de la manifestation, le public découvre, grâce aux pratiques artistiques, la satisfaction d’un instant partagé : un éclat poétique collectif.

 

insurrection poétique à belleville

 


Un héritage à partager

Mardi 11 novembre 2014
17h – 22h

 

À l’occasion des commémorations du centenaire de la Première Guerre Mondiale cet événement proposait d’évoquer la résonance universelle de ce conflit à travers trois figures engagées dans la transmission d’un héritage filial.

L’événement s’est ouvert sur un hommage à l’engagement des tirailleurs, zouaves lors de la Première Guerre Mondiale. Une lecture de textes a été donnée à cette occasion : « À mon père et ses compagnons tirailleurs » par Jean-Yves Bertogal, dit « JYB » et « Etcétéra » de Léon Gontran–Damas par Gabriel Debray. Les poèmes « Aux tirailleurs», de L.S. Senghor & « Prières des tirailleurs sénégalais », d’Aimé Césaire ont été interprétés par Amadou Gaye.

Un temps a ensuite été consacré à une présentation par Maurice Martin, historien spécialiste de l’engagement des forces coloniales dans le conflit. Mathieu Méranville a complété ce regard avec la présentation de son ouvrage co-écrit avec Serge Bilé, « Nègres poilus ».

Un échange avec un public de 70 personnes, de tous âges et horizons, a donné l’occasion de croiser les témoignages, récits et précisions historiques avec de nombreux temps forts et émouvants.

Mme Danièle Apocale, alors Présidente de la Délégation Générale à l'Outre-Mer de la Mairie de Paris (DGOM), était présente.

 

À l’issue de la journée, 42 personnes ont assisté à la représentation de « Mon colonel d’après les lettres du Lieutenant Bertrand au Colonel Claret », dont un tiers du public présent à l’hommage poétique.

un héritage à partager


Paroles en actes

Lundi 28 avril 2014
19h
Maison des Métallos

 

Le lundi 28 avril 2014, se sont réunies sur le plateau de la Maison des Métallos différentes personnalités du monde de l’éducation artistique et culturelle. À partir de la présentation du film, «Matière d’être» réalisé en 2005 par François de Galard et produit par Mémoire d’images, cette soirée a permis d’interroger les effets et les traces d’une action d’éducation artistique à l’école.

Des acteurs de l’action Droit de Cité (élèves, professeurs, artistes intervenants) et des personnalités attentives à la transmission du théâtre ont témoigné de l’importance et du sens des pratiques artistiques à l’école, du rôle de l’éducation par l’art sur un territoire de grande mixité sociale et enfin de la force d’une pratique collective et exigeante du théâtre qui conjugue accès à l’expression orale, plaisirs de la langue et citoyenneté partagée de façon sensible… et en actes!

L’association Ombre en Lumière souhaite remercier Robin Renucci, Philippe Meirieu, Jean-Claude Lallias, Alain Seksig, Karine Durand, Nathalie Lévy et tous les participants de la soirée pour leurs témoignages, leur soutien et leur engagement.

Pour consulter des extraits des interventions de la soirée «Paroles en actes»:
Cliquez ici © Mémoire d’image/François de Galard

 

paroles en actes maison des metallos