Programmation 2015/2016

Oct
2015

du 2 au 19

Vendredi 20h30
Samedi 19h00
Dimanche 17h00
Lundi 19h00

 

Plein tarif : 14 €
Demi-tarif : 7 €

Théâtre

L’Ode Maritime

de Fernando Pessoa
Adapatation : Daniel Dubois
Avec : Bernadette Onfroy, Françoise Ducos

Ode Maritime

 

En 1915 Fernando Pessoa publiait L’Ode maritime, l’une des œuvres majeures de notre temps, préfigurant Maïakovski, Joyce, Kafka, Beckett …

Cette œuvre, inconnue en France avant les années 80, est signée Alvaro de Campos, l’un de ses trois « hétéronymes » fondamentaux, projections de lui-même en des personnes différentes.

Alvaro de Campos est ingénieur naval, voyageur, poète futuriste, fondateur de mouvements aux manifestes vengeurs. C’est ce poète exalté qui écrit L’Ode maritime, dont nous proposons aujourd’hui une interprétation fervente sous la forme d’un Odatorio.

Le narrateur y est seul sur un quai désert d’où il regarde l’indéfini. Dans l’intervalle entre l’apparition d’un paquebot et la disparition d’un autre navire dans la brume de dieu, il se laisse emporter dans une dérive fantasmagorique, qui mêle ses propres souvenirs d’enfance, ses rêves d’aventures avec les pirates de L’île au trésor, aux épopées maritimes et à la conquête de nouveaux mondes.

L’Ode maritime, véritable raz-de-marée païen, détruit dans sa submersion tous les ancrages à l’ordre monothéiste, moral et conformiste installé depuis des siècles en Occident. Elle est en même temps, pour Fernando Pessoa et l’enfant qu’il est toujours resté, le départ d’une quête au-delà de l’indéfini vers l’ailleurs, la vraie vie.

Nous avons choisi de traiter ce récit aux multiples remous comme une partition musicale et d’y faire entendre les différentes « voix écrites » qui font écho aux différents personnages évoqués par l’auteur, l’écrivain solitaire.


 

Nov
2015

du 6 au 23

Vendredi 20h30
Samedi 19h00
Dimanche 17h00
Lundi 19h00

Le vendredi 13, représentation suivie d'une soirée conte pour adulte

Le dimanche 15, représentation
à 19h00

 

Plein tarif : 14 €
Demi-tarif : 7 €

Théâtre

Mademoiselle Chambon

D’après le roman Eric Holder. Éditions Flammarion 1996
Comédiens : Corinne Debeaux, Olivia Machon et Yves Buchin
Mise en scène : Alain Prioul
Lumières : Laurent Dhainaut
Graphisme : Jacques Guillet

Mademoiselle Chambon

Antonio est maçon, Anne-Marie ouvrière. Ils s’aiment, sans doute, mais ne se le disent pas. Véronique Chambon est l’institutrice de leur fils Kevin. C’est à l’école que Antonio et Véronique se rencontrent. Cela fait peu de temps qu’elle s’est installée dans la petite ville. Elle n’a pas encore sorti de son étui son violon. C’est pour Antonio qu’elle le fait, pour lui faire entendre une sonate de Bartok, à lui qui n’écoute que de la variété italienne.

« C’est l’histoire d’une rencontre qui aurait pu avoir lieu, faite de beaux moments de vie simples et paisibles, détruits par des obstacles dérisoires. J’ai choisi de transporter ce roman à la scène, en conservant au maximum sa structure, son phrasé et son rythme. Ce ne sera pas une pièce de théâtre mais un récit à trois voix. Je souhaite que ce spectacle soit un spectacle intime, reposant sur l’humanité des trois personnages et leur façon de raconter et vivre leur histoire au présent. Je souhaite faire entendre cette musicalité profondément touchante du texte d’Eric Holder ».

Alain Prioul, metteur en scène.


Déc
2015

le 4 à 20h30
le 5 à 19h00
le 6 à 17h00

 

Plein tarif : 14 €
Demi-tarif : 7 €
Rsa : 3 €

Dimanche 6
Tarif unique : 5 €

Carte blanche

Retour du clown physicien/musicien Norbert ABOUDARHAM
3 Duos !

 

Norbert Aboudarham

Vendredi 4 Décembre :

Norbert Aboudarham invite Michelle Buirette, improvisation sur "Nuages" de Django Reinhardt, y'a de l'orage dans l'air avec ce duo tonique aux accents de free jazz et de jazz manouche ! Musique improvisée dans la plus pure tradition du free jazz des années 70, revisité à la mode manouche au travers d'un des morceaux les plus célèbres du maître Django Reinhardt…

 

Samedi 5 Décembre :

Norbert Aboudarham et Antoine Girard, duo d'accordéon, jazz manouche et musique d'Europe Centrale. Norbert Aboudarham ex accordéoniste de Bratsch invite Antoine Girard accordéoniste des doigts de l'homme. Un duo au son original, accordéon/piano et boutons, musique manouche et de l'est avec quelques jolies ballades à l'accordina (petit accordéon à bouche)…

 

Dimanche 6 Décembre, la soupe se transforme en gaspacho !

Norbert a décidé de changer le programme du dimanche de sa Carte Blanche… Ce sera ciné-concert "Burlesque" (tous publics): 4 courts-métrage que Norbert accompagnera à l'accordéon, en direct, dont "Le juif errant" de Méliès (1902), très rarement projeté et les inévitables Laurel et Hardy… Il y aura du Gaspacho et du cidre fabriqué par Norbert lui-même dans sa maison du Perche…! (Le cidre, pas le gaspacho !)… Norbert signera "Le burlesque au théâtre", son livre paru récemment aux Editions de l'Entretemps.

https://www.facebook.com/events/1507037006263381/

Georges Méliès


Déc
2015

du 19 au 22
et
du 26 au 29

Représentations à 11h et 15h

 

Adulte : 7 €
Enfants : 5 €

Jeune Public

Mme Dodièze, M. Rémajeur et l’Accordéon

De et avec Céline Caussimon
Spectacle de marionnette avec accordéon
Avec le regard complice de Norbert Aboudarham

Mme Dodièze, M. Rémajeur et l’Accordéon

Madame Dodièze adore les chansons. Mais, il faut bien travailler. Un jour, alors qu’elle est à son bureau, son ordinateur s’est transformé en accordéon ! Enfin ! Elle va faire de la musique, chanter et faire chanter .... Pas de chance, une grosse voix rappelle Madame Dodièze à la raison : c’est M. Rémajeur, le patron autoritaire et borné. Comment cela va-t-il se terminer ?


Janv
2016

Le 16 à 20h00

 

Participation
au frais libre
Minimum 7 €

Événement Ombre en Lumière

Performance

« Résistance»

Resistance

courage

Patrick Pinon, « plasticien militant » et artiste membre de l’association Ombre en lumière, organise en soutien au Local, une performance en peinture et en musique. Il invite Sylvain Picot, guitariste et Christine Huguet-Balent, chanteuse lyrique, à un échange pictural et musical.

Des mots et des visages émergent, une fresque se construit peu à peu.

Un moment d'expression libre, poétique et engagée, à partager avec le public.


 

Janv
2016

le 23 à 19h00

Réservation auprès de la Maison des métallos au
01 47 00 25 20

Tarif unique 5 €
Durée : 1h30

Rencontre

La maison des métallos se délocalise … au Local !

« Soirée performance»

Flora Coutouis

La poète Laurence Vielle est en résidence dans le quartier et à la Maison des métallos pour une durée de neuf mois.

Elle marche à votre rencontre depuis septembre dernier en quête de vos mots. L'écriture grâce à elle devient ce lieu où le rapport entre une poète et les habitants de notre territoire devient possible.

De janvier à mars, des rendez-vous divers et variés sont proposés à la Maison des métallos mais aussi au Local pour faire découvrir sa poésie.

À l’occasion de la sortie de son recueil Des tours en février, Laurence Vielle revient sur ses deux années de résidence, avec la Compagnie Carcara, à La Courneuve (2007-2010) à «La Cité des 4000 ». Avec le musicien Vincent Granger, elle a sillonné La Courneuve et y a récolté des témoignages, des paroles, des impressions. Ils seront tous deux au Local pour vous retranscrire de manière poétique et musicale ce qu’ils ont vécu. Pour l'occasion le slameur contrebassiste Dgiz les accompagnera.

 

maison des metallos


 

Janv
2016

du 29 Janvier
au 1er Février
Vendredi à 20h30
Dimanche à 17h00
Samedi et Lundi
à 19h00

 

Plein tarif : 14 €
Demi-tarif : 7 €
Rsa : 3 €

Résidence Couleur Local

Théâtre d’objets et de marionnettes

Ravie

Compagnie ContreCiel
Mise en scène : Luc Laporte
Marionnettes : Aline Bordereau
Musique : Fred Costa
Lumière : Laurent Patissier
Graphiste : Patrick Pinon P-P
Régie son : Clément Roussillat
Avec : Léa Ros, Isabelle Hurtin ou Agnès Bourgeois, Cyrille Bosc, Fred Costa, Luc Laporte

Ravie

Si le rire est une fonction vitale, pleurer en est une autre. L’histoire de la petite chèvre est une occasion de larmes. « Ce n’est pas juste » s’exclame Blanquette au récit de Renaude dévorée par le loup. Non ce n’est pas juste, mais c’est ainsi. Dans la montagne le loup fait la loi. Mais que voit-on au juste quand on voit le loup ? Ce loup si beau, cette montagne si belle, est-ce qu’on ne pourrait pas y goûter un peu ? Est-ce aussi dangereux qu’on le dit ? Et rester enfermée, est-ce que ça ne peut pas tuer ? « ON NE PEUT PAS PASSER TOUTE SA VIE A AVOIR PEUR » crie Blanquette à Seguin. La Montagne s’impose tel un ravissement. L’aventure commence…

 

Une Production Contre Ciel avec le soutien de la DRAC Ile de France, le Théâtre Jean Arp à C l a m a r t, le Théâtre André Malraux de Rueil-Malmaison, le Conservatoire Henri Dutilleux de Clamart, le Théâtre Mouffetard à Paris, la MJC-Théâtre de Colombes, la Nef Manufacture d’Utopies à Pantin, le Local à Paris, la Maison des Métallos à Paris.


 

Fév
2016

Vendredi 5 à 20h30

Samedi 6 à 19h00

Dimanche à 17h00

 

Plein tarif : 14 €
Demi-tarif : 7 €
Rsa : 3 €

Rencontre Ombre en lumière

Concert

Ce qui nous pousse

Bruno Allain, Lucas Barbier

ce qui nous pousse

Le temps est une main qui nous pousse et quelque chose là nous encourage, si bien que tant que nous respirons nous voilà étonnés, en mouvement, mais aussi décidés, choisissant. Tout un chemin de la surprise à l'action. C'est cette exploration que vous proposent Bruno Allain (textes et voix) et Lucas Barbier (boucles et guitare), un concert entre engagement, chanson et poésie.


 

Fév
2016

Samedi 13 à 19h00

 

Participation aux frais : 10 €

Événement Ombre en lumière

Bal

«Bal masqué, de Lully à Star Wars…»

ce qui nous pousse

Pour célébrer le carnaval l’association Ombre en lumière et la danseuse chorégraphe Claire de Monclin organisent un bal masqué sur des musiques qui ont marquées leurs temps. Une belle occasion de se retrouver pour faire la fête ensemble ! Cette soirée est masquée merci de prévoir un accessoire à cet effet.


 

Fév
2016

Vendredi 19 à 10h
& 16h30
Samedi 20 à 10h
& 16h30
Dimanche 21 à 10h
& 16h30

 

Adultes : 7 €
Enfants : 5 €

Durée : 1 h

Accueil placement prise de contact, performance
de 30 minutes

Résidence Couleur Local

Danse

À l’orée

Compagnie L’éclaboussée
Proposition dansée pour les 3 - 24 mois

Conception et Interprétation : Céline Dauvergne, Stéphanie Moitrel, Anne-Catherine Nicoladzé

À l'orée

à l'orée 2

Poétique et ludique, À l’orée est un duo dansé en trois temps.

Il y a le temps d’arriver : se rencontrer.
Il y a le temps d’être spectateur : percevoir et ressentir tout ce qui nous entoure.
Le mouvement, les couleurs, le son produit par les danseuses.
Puis vient le temps de laisser libre cours à son mouvement et aux émotions traversées avant de se quitter.
Il y est question de matières, de couleurs, de sons et de rythme, de peau, de souffle, de bruits de bouche, de poids, d'écoulement, d'effleurement, de variation de lumière et d'apparitions.
De tout ce qu’un bébé a à nous apprendre.

Une danse qui s’adapte, en relation à l’état des spectateurs. Une danse qui met l’accent sur la transition et le passage.

 

Avec le soutien de la Mairie du 18e arrondissement et du Centre National de la Danse (Pantin)

À l’Orée a été créé en partenariat avec la crèche collective Georgette Agutte, la PMI Charles Hermite et la crèche familiale Charles Hermite.

 


Programmation Mars 2016

LE PRINTEMPS DES POÈTES

L’équipe de l’association Ombre en lumière vous propose pour le Printemps des Poètes une programmation dédiée à la poésie avec des spectacles et des rencontres.

Le printemps des poètes


Mars
2016

Vendredi 4 à 20h30
Samedi 5 à 19h
Dimanche 6 à 17h
Lundi 7 à 19h

 

Plein tarif : 14 €
Demi-tarif : 7 €
Rsa : 3 €

Résidence Couleur Local

Spectacle théâtre d’objets et de marionnettes

Je marcherai...

Duo théâtral inspiré par la figure de Sylvia Plath

Conception et jeu : Tamara Schmidt et Violaine Roméas
Collaboration artistique et lumière : Mirella Rosner

Je marcherai

Une femme peut-elle être à la fois artiste, mère, amante,
épouse, amie et tout cela à la perfection ?
Qu’y a-t-il en jeu derrière cet idéal ? Et au-delà ?
La poète américaine Sylvia Plath a consacré sa vie et son œuvre à ces questions qui restent actuelles.

À partir de cette inspiration, notre petit théâtre poétique esquisse une figure de femme en mouvement, associant des fragments de textes (poème et prose) avec des objets quotidiens, des images et des sons.

Et pour que l’image ne se fige pas, des invités surprises se joindront à nous pour ajouter leur propre touche.

Avec le soutien du Festival Des mots dans les nuages, de la Compagnie Passages et de l’association ArAcanthe

Merci à Sabine Rosnay, Sophie Pertuy et Marcelle Rosna

 


Mars
2016

Vendredi 11 à 20h30
Samedi 12 à 19h

 

Plein tarif : 14 €
Demi-tarif : 7 €
Rsa : 3 €

Événement Ombre en lumière

J'habite le monde

Textes et interprétation : Jean-Yves Bertogal, Michel Dréano
Musique : Philippe Selve
Avec le regard complice de Gabriel Debray

J'habite le monde

 

Le temps d’une soirée, Michel Dréano et Jean-Yves Bertogal – JYB, accompagnés par Philippe Selve, musicien et compositeur, proposent l’exploration slammée, chantée d’un héritage, d’une mémoire.

Multitudes qui façonnent et interrogent l’ultra marin JYB.
Multitudes qui nous entourent, nous construisent et dont se fait le témoin Michel Dréano.

Multitudes se donnent à voir et à entendre.
Une façon d’être et d’habiter le monde.

« Les âmes de mon ascendance
S’étaient alliées à la création de mon être
Le monde parsème mes gènes
Par sa transmigration il m’enchevêtre. […] »
JYB – L’écho des conques ultramarines, Éd. Les xénographes

« […] Mon être satellite
Cosmopolite
C’est toi Paris Populi ! »

Michel Dréano – Trois caisses

 


Mars
2016

Dimanche 13 à 17h
Lundi 14 à 19h


Plein tarif : 14 €
Demi-tarif : 7 €
Rsa : 3 €

Rencontre Ombre en lumière

Jeu et théorie du Duende

De Federico Garcia Lorca, éditions Allia
Conception, mise en scène, adaptation, performance : Rodrigo Ramis
Dessins : Jorge Zambrano

Jeu et théorie du Duende

 

Le théâtre d’Ailes Ardentes est une forme artistique originale où le spectateur est invité à vivre autrement l’expérience théâtrale.

Sous la forme d’une performance, la représentation commence avec la préparation puis la dégustation d’un café. Autour de ce rituel, le spectateur, devenu visiteur d’un soir, entre peu à peu dans l’univers de l’auteur. Le comédien convie ensuite le public à la découverte du récit.

Après Chimères d’aile ardentes, programmé hors les murs à l’atelier ArAcanthe, Rodrigo Ramis propose au Local Jeu et théorie du Duende de Federico Garcia Lorca.
Cette performance reprend le texte que l’auteur a présenté lors d’une conférence, en 1930, en intégrant des éléments de l'histoire personnelle du comédien.

Fiche évènement


Mars
2016

Samedi 19
de 17h00 à 20h00

Entrée libre
Tous publics

Événement Ombre en lumière

Poètes d’ici et d’ailleurs

 

Poètes d'ici et d'ailleurs

Dans une belle prise de risque partagée, chacun vient lire, dire, entendre des poèmes d’ici et d’ailleurs. Ces moments de convivialité s’inscrivent dans une démarche exigeante où chacun contribue à l’évènement artistique. Le Printemps des Poètes au Local est l’occasion de faire se rencontrer les publics divers que nous accueillons et avec lesquels nous travaillons.

Cette année deux groupes, « La parole en personne » du centre social Le Picoulet et « Théâtre» du centre Primo Levi, se joignent à l’assemblée et présentent le fruit de leur travail.

Patrick Pinon peintre, créateur textile, plasticien militant, comme lui-même se définit, réalise une fresque composée d’impressions sur papiers de soie pour accompagner en mots et en couleurs cette rencontre poétique. http://www.patrickpinon.com

Miguel Angel Sevilla, auteur, compagnon de longue date du Local participe à l’événement. http://aforcederever.fr/la-compagnie/direction-artistique/miguel-angel-sevilla/

Laurence Vielle en résidence d’auteur à la Maison des métallos s’associe à l’événement. Avec un «Aller-retour pour un voyage en poésie», s’invente un circuit poétique entre Le Local et la Maison des métallos :

− 17 heures « Un après-midi de contes » / Maison des métallos :

Laurence Vielle poète, Bertrand Binet et Vincent Granger, musiciens jouent, déjouent deux contes, Tout public, poésie à conter entre lyrisme et techno.

− 18 heures « Poètes d’ici et d’ailleurs » / Le Local :

Un temps suspendu où la parole poétique circule, où chacun vient dire, lire et entendre des poèmes d’ici et d’ailleurs De 17h à 20h, 18 rue de l’Orillon - 75011

− 19 heures « Ouf » / Maison des métallos :

Laurence Vielle, Bertrand Binet et Vincent Granger dans une lecture musicale de "Ouf" poèmes de Laurence, grand prix de l'académie Charles Cros 2015

Laurence Vielle : Cliquez-ici

Pour plus d’informations : Cliquez-ici


Avril
2016


Vendredi 2
de 17h à 21h

Entrée Libre

Rencontre Ombre en lumière

Café histoire

Association active, association culturelle pour le texte et l'image vivante

 

Ombre en lumière et Active ! s’associent pour vous proposer différentes rencontres autour de l’histoire de Belleville.

 

17 heures - Chemin d’Histoire pour adolescents avec Alain Bellet, écrivain et historien : Du côté de Gavroche

Laissez-vous guider sans hésiter vers les origines de la citoyenneté et de la laïcité dans les vieilles rues de Paris avec Gavroche et ses frangins, de la Révolution Française au XXI° siècle… Liberté, égalité, fraternité, quelle aubaine ! Belle formule que voici mais, en réalité, d’où viennent toutes ces idées que l’on nous présente parfois comme une sorte de loi rigide, sans chair ni souvenirs…

 

19 heures - Apéro-Histoire avec Alain Bellet écrivain et historien : Un air de liberté flottait sur Belleville

Revenons sur l’histoire de ce village planté au sommet d’une belle colline, devenu une ville autonome rattachée à Paris… Derrière la barrière de la Courtille, la vigne et les cafés-concerts étaient là, pour le bonheur des Sublimes, ces ouvriers révoltés qui rêvaient d’une République sociale et universelle… C’était la Commune de Paris et aussi la fête, juste le bonheur !

 

20 heures - Photographies, iconographie choisie par Patricia Baud, photographe : Paris-Belleville, des images d’hier

Sur la plus haute montagne de la capitale, c’était encore une campagne enchantée avec ses vignobles, ses paysans, ses cascades et ses mares, ses échoppes aussi où l’on vendait du vin de guinguet en inventant pour l’éternité le mot guinguette ! Et puis la ville a poussé, elle est devenue bien grande, le lieu de toutes les révoltes, celui des rêves éveillés aussi…

Active ! est une association culturelle pour le texte, l’image vivante et propose aux habitants des quartiers du bas Belleville de participer à des sorties collectives pour découvrir et s’approprier leur quartier.

Avec le soutien de la Ville de Paris

logo mairie de paris

Association active


Avril
2016

Samedi 9 à 18h

Entrée Libre
Tous publics

Événement Ombre en lumière

À la croisée des regards

Découverte vivante de Belleville : sa mémoire, son présent. Lecture de textes et échange avec le public.

Belleville mon amour

 

«À la croisée des regards» est un atelier ouvert à tous les habitants et tous les publics du quartier de Belleville. Il est mené par Gabriel Debray en collaboration avec Catherine Couronne.

Une exploration de l’histoire du quartier à partir de témoignages actuels, historiques, écrits et oraux permet la construction d’un spectacle. En partageant les regards, une galerie de personnages s’invente, un récit s’écrit.

 

Une première proposition est offerte samedi 9 avril sous la forme d’une lecture de textes. À son issue, chacun, participants et public, est invité à échanger sur Belleville : pour une rencontre avec la mémoire, la vie de ce quartier, de ses cultures et le théâtre. Avec cette rencontre, l’association Ombre en lumière s’inscrit dans la programmation du Printemps de la mémoire dans la thématique « Lieux de mémoires ». Cette biennale regroupe acteurs de terrain, associations, chercheurs sur quatre thématiques dont le fil conducteur est « les enjeux de la transmission : Mémoires du travail, Grand Paris, Lieux de mémoire et Frontières ».

 

En partenariat avec Trajectoires et le Réseau Mémoires – Histoires en Île de France Le projet À la croisée des regards a reçu le soutien de la DRAC Île de France

réseau mémoires histoires île-de-france


Mai
2016


Mercredi 25
16h30

Entrée Libre
Tous Public
Grande salle - Centre social Le Picoulet

Evénement Ombre en lumière

Hors les murs

À la croisée des regards

belleville mon amour

 

Nous ne sommes pas dans la nostalgie ni dans « c’était mieux avant ! ». Les lieux sont habités par la mémoire de ceux qui y ont vécu. Nous rencontrons le quartier en nous frottant à son histoire, au vécu de ses habitants. Les figures du passé se donnent à voir et les paroles font revivre la mémoire.

L’aventure « À la croisée des regards » a commencé en octobre 2015 avec un rendez-vous régulier le mercredi après-midi. Ouvert à tous les habitants et tous les publics du quartier de Belleville, cet atelier est une exploration de l’histoire du quartier à partir de témoignages actuels, historiques, écrits et oraux. En cheminant ensemble, les participants ont, avec Gabriel Debray et en collaboration avec Catherine Couronne, construit un premier récit. Le samedi 9 avril une lecture de textes a donné lieu à un échange sur Belleville avec le public. De ce temps de partage est née l’idée d’une lecture itinérante pour une rencontre de cette histoire avec son présent et ceux qui l’écrivent au quotidien. La première date est au Centre social Le Picoulet, dans le cadre de la programmation du festival culturel des Centres sociaux de Paris « Quartiers en culture ».

http://www.quartiersencultures.com/#!programmation-1/o0mt3

Centre social Le Picoulet,

59 rue de la Fontaine au Roi,
75011 Paris

 

Avec le soutien de la DRAC - SDAT, de la délégation générale à la langue française et aux langues de France - DGLFLF et de la DUCT-DDCT Ville de Paris.


Mai
2016

Du 27 mai au 6 juin

 

Plein tarif : 14 €
Demi-tarif : 7 €
Rsa : 3 €

Résidence couleur local

Théâtre

Les origines de la vie / Le meilleur du XXIe siècle

Diptyque / Monologues texte de Thomas Gunzig
Avec : Isabelle Mestre
Mise en scène : Gilles Losseroy
Scénographie et création lumière : Thierry Mathieu
Costumes : Françoise Klein

la Mazurka du sang noir

 

N’avoir gardé sur le bout de la langue que le goût du bonheur...
Aurait-on retrouvé le chaînon manquant entre Euripide et Laurence Pernoud ?
Une Médée de supérette prend nos blessures par la main et les console dans son strip-tease macabre. Un furet amoureux et serial-killer cisaille tout sur son passage, jusqu’aux moignons de notre humanisme télévisuel...  En attendant, le poisson rouge bat la mesure de nos cruautés intimes et continue de sourire sans voir la paroi de son bocal...

 

Dans le parti-pris très intimiste des Origines de la vie, sur un plateau éclairé par les lumières spectrales des ampoules, la mise en scène invite les spectateurs dans l’espace même du jeu, convives faisant cercle autour du personnage à qui Isabelle Mestre insuffle une présence toute de grâce et de cruauté... Pour sortir de l’impasse procréatrice où elle nous abandonne, Le Meilleur du XXIe siècle nous est apparu comme la meilleure échappatoire pour éviter le jeu auquel « on ne peut pas ne pas jouer ». Nouvelle impasse, sur le mode burlesque cette fois, quand le personnage délivre l’actrice des monstres qui l’habitent ? Avide de son « quart d’heure de gloire » autant qu’aveugle au rôle sacrificiel qu’on lui fait jouer, « le poisson rouge ne voit pas son bocal » (A. Malraux). Qui pourra le mieux nous montrer les barreaux de nos cages, sinon le théâtre ?

 

Thomas Gunzig est belge. Chroniqueur acide pour le journal Le Soir et pour la RTBF (« Café serré »), il a publié plusieurs recueils de nouvelles et des romans.

Dernier en date : Manuel de survie à l’usage des incapables (Au Diable Vauvert). Il est le co-scénariste du Tout nouveau Testament de Jaco Van Dormael qui vient de remporter le prix du «meilleur scénario original».

 

Attention : programmation alternée

Vendredi 27 mai à 20h30 : «Le meilleur du XXIe siècle»

Samedi 28 mai à 19h : «Les origines de la vie»

Dimanche 29 mai à 16h : «Les origines de la vie» suivi du spectacle «Le meilleur du XXIe siècle».
À l’issue de la représentation : rencontre bord-plateau autour du déterminisme social avec la sociologue Amandine Mathivet

Lundi 30 mai à 19h : «Les origines de la vie » suivi du spectacle «Le meilleur du XXIe siècle».
À l’issue de la représentation : rencontre bord-plateau avec l'auteur Thomas Gunzig

Vendredi 3 juin à 20h30 : « Le Meilleur du XXIe siècle »

Samedi 4 juin à 19h : « Les Origines de la vie »

Dimanche 5 juin à16h : « Les Origines de la vie » suivi du spectacle « Le Meilleur du XXIe siècle ».
À l’issue de la représentation : rencontre bord-plateau autour de la littérature belge contemporaine avec Pierre Vanderstappen Conseiller littéraire au Centre Wallonie belge

Lundi 6 juin à 19h : « Les Origines de la vie » suivi du spectacle « Le Meilleur du XXIe siècle»


Mai
2016

du 27 au 29 mai

Maison des Métallos – 94 rue Jean-Pierre Timbaud,
75011 Paris

Clin d'œil

Performance

Nous nous sommes rencontrés aux Métallos

 

Depuis juin 2015, un groupe de dix habitants et un groupe d’une quinzaine de jeunes adultes de l’hôpital de jour du Centre Étienne Marcel (qui accueille des jeunes avec des difficultés psychologiques) regardent autour d’eux, improvisent, écrivent, font débat… Ils sont accompagnés par le metteur en scène et comédien Stéphane Schoukroun qui a engagé depuis 2011 une série de spectacles documentaires « Villes/Témoins » sur notre rapport à la ville et aux territoires. Les deux groupes racontent l’endroit où ils sont, fouillent joyeusement l’histoire de la Maison des Métallos et enquêtent sur celle du quartier de Belleville. « Nous nous sommes rencontrés aux Métallos » est une performance qui réunit sur le plateau ces 25 personnes qui partagent leurs histoires, croisent leurs regards, explorent les interstices et construisent un projet commun. Ils s’improviseront pour l’occasion apprentis sociologues, créateurs de partis politiques, organisateurs de festival de films ratés… Ils tentent de dire qui ils sont, où ils sont et ce que ça leur fait d’être les uns à côté des autres !

Pour toute information :

http://www.maisondesmetallos.org/2016/03/04/nous-nous-sommes-rencontres-aux-metallos

 

« Question de point de vue » - Concert
Les 24 et 25 mai – 20h
Vingtième Théâtre - 7 rue des Plâtrière 75020

De la chanson nue bien habillée…
Spectacle a capella à 5 voix, création entièrement originale, avec des bouteilles à moitié vides ou à moitié pleines… comme le sont tous nos points de vue !

Arrangements et harmonisations : Stéphanie Blanc et Gildas Thomas Mise en scène : Ned Grujic Avec : Alexandra Bilisko, Claire Dubuisson, Vincent Gilliéron, Cloé Horry, Gildas Thomas

http://www.vingtiemetheatre.com


Juin
2016

Mardi 14 à 19h

Maison des Métallos

Entrée libre

Évènement Ombre en lumière

Hors les murs

Engagez-vous !
Droit de cité / Chantiers en cours

Engagez-vous !

Acte 1 : Impasse et voie sans issue
- Mise en scène Véronique Chiloux

Acte 2 : L’hypermarché de la bonne voie
- Mise en scène Gabriel Debray

Engagez-vous

 

Droit de cité est une approche sensible du théâtre menée par des comédiens, en partenariat avec les enseignants, pour les enfants des écoles du Réseau d’éducation prioritaire du quartier « Grand Belleville ». Des auteurs, par leur écriture, nourrissent le travail réalisé par et avec les enfants.
Cette année Droit de cité action artistique, d’éducation populaire fête ses vingt ans. C’est tout naturellement que l’engagement est retenu comme thème de la pièce : « Engagez-vous ! ».

 

Une pièce en deux actes coécrite par Gérald Stehr et Nathalie Lévy et présentée par les enfants de deux classes de CE2 de l’école du 77 Boulevard de Belleville :

« ENFANT 9

Nous, on aimerait s’engager pour que tout le monde soit heureux!

GRAND CHAPEAU

Le bonheur matériel : c’est la grande illusion ! C’était là, on croyait que ça allait durer, et puis Puift ! Disparu ! Foutu ! Cassé !

GRAND CHAPEAU

Pourquoi s’engager pour si peu ! Si l’on s’engage autant que ce soit pour le Grand Bonheur Eternel.

PETIT CHAPEAU

Celui de l’Unique voie ! »

 

Maison des métallos
94 rue Jean-Pierre Timbaud

Entrée libre, réservation recommandée http://www.maisondesmetallos.org/agenda/jour/2016-06-14

01 47 00 25 20


Juin
2016

Vendredi 17 à 15h

Café social
Pali Kao

Entrée libre
Tous publics

Évènement Ombre en lumière

Hors les murs

À la croisée des regards

belleville mon amour

 

Nous ne sommes pas dans la nostalgie ni dans « c’était mieux avant ! ». Les lieux sont habités par la mémoire de ceux qui y ont vécu. Nous rencontrons le quartier en nous frottant à son histoire, au vécu de ses habitants. Les figures du passé se donnent à voir et les paroles font revivre la mémoire.

L’aventure « À la croisée des regards » a commencé en octobre 2015 avec un rendez-vous régulier le mercredi après-midi. Ouvert à tous les habitants et tous les publics du quartier de Belleville, cet atelier est une exploration de l’histoire du quartier à partir de témoignages actuels, historiques, écrits et oraux. En cheminant ensemble, les participants ont, avec Gabriel Debray et en collaboration avec Catherine Couronne, construit un premier récit.

Le samedi 9 avril une lecture de textes a donné lieu à un échange sur Belleville avec le public. De ce temps de partage est née l’idée d’une lecture itinérante pour une rencontre de cette histoire avec son présent et ceux qui l’écrivent au quotidien.

La première date est au Centre social Le Picoulet, dans le cadre de la programmation du festival culturel des Centres sociaux de Paris « Quartiers en culture ».

 

Café social Pali Kao, association Ayyem zamen

7 rue de Pali Kao 75020 Paris

 

Avec le soutien de la DRAC - SDAT, de la délégation générale à la langue française et aux langues de France - DGLFLF et de la DUCT-DDCT Ville de Paris, Association Trajectoires / Réseau Mémoires – Histoires en Île de France.


Juin
2016

Samedi 18 à 18h

 

Entrée libre
Sur réservation

Évènement Ombre en lumière

Poésie

Souffles

Souffles

 

Petite forme poétique créée sur des discours et des pensées de chefs indiens, interprétés par le groupe de participants de l’atelier Souffles menés par Cathie Couronne, comédienne, et Gabriel Debray, metteur en scène.

Souffles est une invitation au voyage, à la réflexion sur ce qui nous relie à la terre et à nos racines.

 

Saviez-vous que les arbres parlent ? Ils le font pourtant ! Ils se parlent entre eux et vous parleront si vous écoutez.

Tatanga Mani – Indien Stoney (Canada)


Juin
2016

Samedi 25 à 19h
Dimanche 26 à 17h

 

Participation libre aux frais,
sur réservation

Ateliers

Lire et jouer la commune

Textes : Jules Vallès, Paul Verlaine, Lissagaray, Georges Sand, Maxime Vuillaume, Karl Marx, Louise Michel...
Mise en lecture et en jeu : Gabriel Debray
Avec : François Callède, Michel Dréano, Rachel Guillaume, Sylvie Joly, Joëlle Liabaud, Claudine Maurel, Hélène Ortiz, Evelyne Wery

Ateliers

 

4 septembre 1870 : La république est proclamée.
Mais les Prussiens sont aussi aux portes de Paris et nos canons risquent de tomber dans leurs mains.

Répondant à l’appel de Jules Vallès, les bellevillois s’engagent en masse dans la Garde Nationale. Le gouvernement de Thiers s’est replié à Versailles, après la signature de l’armistice fin janvier 1871.
L’hiver est rigoureux, la famine s’installe.
Mais le peuple de Paris a monté des barricades et entend résister.
Le 28 mars, c’est la proclamation de la Commune.

 

Par la lecture, chacune et chacun des participants de l’atelier s’est approprié plusieurs témoignages et récits, donnant vie à la Commune de Paris.


Juillet
2016

Vendredi 1er à 20h30
Samedi 2 à 19h
Dimanche 3 à17h

 

Participation aux frais libre

Ateliers/Théâtre

Stand By

De Michèle TaIeb
Mise en scène : Gabriel Debray
Création lumière : Thomas Bonnel

Avec : Anne Baldelli, Charles Bonay, Philippe Bonnet, Fatima Bouteldja, Lauriane Capelle Stéphane Deffié, Isabelle Foglia, Claude-Émile Guérin, Jean-François Vidal

Stand-by

 

Au soir de leur première, des acteurs éprouvent des situations quotidiennes en résonance avec le spectacle qu’ils vont représenter. Intérêts personnels, rapports de forces, alliances et contre-pouvoirs… autant d’attitudes mettant à mal l’engagement, reléguant souvent des enjeux collectifs sous des enjeux plus personnels.

À travers quelques scènes du répertoire (classique et contemporain) traversant diverses représentations du pouvoir, c’est le pouvoir de la représentation – dans tout ce qu’elle génère de possibles – qui est ici questionné.

Contre la perte d’utopie, la confusion des valeurs, la marchandisation de la culture, « Stand by » interroge l’avenir de notre société et notre savoir-vivre ensemble.


Juin
2016

du 3 au 5 juin

Maison des Métallos – 94 rue Jean-Pierre Timbaud,
75011 Paris

Clin d'œil

Performance

Nous nous sommes rencontrés aux Métallos

 

Depuis juin 2015, un groupe de dix habitants et un groupe d’une quinzaine de jeunes adultes de l’hôpital de jour du Centre Étienne Marcel (qui accueille des jeunes avec des difficultés psychologiques) regardent autour d’eux, improvisent, écrivent, font débat… Ils sont accompagnés par le metteur en scène et comédien Stéphane Schoukroun qui a engagé depuis 2011 une série de spectacles documentaires « Villes/Témoins » sur notre rapport à la ville et aux territoires. Les deux groupes racontent l’endroit où ils sont, fouillent joyeusement l’histoire de la Maison des Métallos et enquêtent sur celle du quartier de Belleville. « Nous nous sommes rencontrés aux Métallos » est une performance qui réunit sur le plateau ces 25 personnes qui partagent leurs histoires, croisent leurs regards, explorent les interstices et construisent un projet commun. Ils s’improviseront pour l’occasion apprentis sociologues, créateurs de partis politiques, organisateurs de festival de films ratés… Ils tentent de dire qui ils sont, où ils sont et ce que ça leur fait d’être les uns à côté des autres !

Pour toute information :

http://www.maisondesmetallos.org/2016/03/04/nous-nous-sommes-rencontres-aux-metallos


Juillet
2016

le 9 et le 10

Parc des promenades
d'Alençon

Hors les murs / Danse

La dentelle… pas à pas

Alençon

la dentelle pas à pas

 

Au musée de la dentelle d’Alençon, la conservatrice expose « Dentelles d’étoiles », une mise en espace des costumes de danse de Patrick Murru et propose à Claire de Monclin de chorégraphier un spectacle autour de la dentelle.

Sur une création musicale de Michaël Andrieu, Claire imagine une rêverie à propos de la dentelle. Elle sera dansée par plusieurs de ses complices-danseurs du Local et par les habitants de la ville. Patrick Pinon a réalisé les costumes. Avec Antonio Gallego, il accompagné les danseurs, dans une performance « danse et arts plastiques », le 18 juin à Alençon.

La dentelle … pas à pas sera présentée les 9 et 10 juillet au Parc des promenades d’Alençon ainsi que pour les journées du patrimoine les 17 et 18 septembre prochain.


Août
2016

 

Clin d'œil

Street Art

Atelier dans le cadre du dispositif Ville Vie Vacance Mené par Patrick Pinon peintre et plasticien

 

Dans une période de l’été où peu d’activités sont proposées à un public jeune (16 – 25 ans), cet atelier hors les murs (rue de Vaucouleurs) proposera de sensibiliser les participants à la traduction graphique d’un message. Avoir une démarche créative autour de la typographie et lui donner du sens permettra aux jeunes d’appréhender autrement leur environnement. L’atelier permettra de réaliser des compositions sur papiers de soie colorés : des scènes (apprentissage de la technique de linogravure) et des mots (écriture au pinceau). Une scénographie, composée à partir d’un patchwork de mots et de visages, habillera les murs du quartier.

 

Deux ateliers seront proposés sur cinq jours chacun, de 17h30 à 19h30 :

Première session : du mardi 16 au 20 août
Seconde session : du lundi 22 au 26 août

Libre Participation

À partir de 16 ans

 

Pour toute information :

01 46 36 11 89 / infos@le-local.net

Avec le soutien de l’ACSE et de la Ville de Paris

 


Informations générales

Plein tarif : 14 €
Demi-tarif : 7 € (enfants, étudiants, chômeurs, seniors)
Rsa/Public partenaire : 3 €

Le Local est soutenu par le Conseil Régional Ile-de-France, l' ACSE, la Mairie de Paris, la Préfecture de Paris et le Logement français.

Renseignements, réservations :
tel : 01 46 36 11 89
infos@le-local.net